Découvrir
Vous êtes un Particulier ?
Tout savoir sur la Protection Incendie

Résistance au feu

resistance-au-feu

Lors du développement d’un incendie, les produits ou les éléments de construction doivent continuer à jouer le rôle malgré l’action du feu, au moins le temps de permettre l’évacuation des occupants et l’intervention des services de secours. Découvrez les solutions Placo®.

Résistance au feu : contexte

Les objectifs de résistance au feu1 visés par la réglementation de sécurité incendie sont :

  • La conservation de la résistance mécanique des structures supportant le bâtiment pour en éviter l’effondrement ;
  • Le confinement de l’incendie dans le local où il a pris naissance (compartimentage) ;
  • La garantie d’une atmosphère respirable et d’une visibilité suffisante durant l’évacuation (ventilation/désenfumage) ;
  • La limitation des dégagements de chaleur durant la phase d’évacuation (rayonnement limité) ;
  • La protection de certains équipements pouvant présenter un risque supplémentaire (conduites de gaz) ou participant directement à la mise en sécurité du bâtiment (réseaux de télécommunications, alimentation électrique de dispositifs de sécurité actionnés à distance).

La résistance au feu caractérise le temps pendant lequel des éléments de construction peuvent jouer le rôle qui leur est dévolu malgré l’action d’un incendie. La résistance au feu peut caractériser un système ou un ouvrage.

En matière de sécurité incendie, 2 thèmes sont à distinguer :

  • Les exigences règlementaires : elles sont exprimées en fraction d’heures

Ex : coupe-feu 2 heures, pare-flamme ¼ heure, stable au feu 1 heure

  • Le classement européen des performances de résistance au feu : il est basé sur une lettre ou un groupe de lettre suivi d’une durée en minutes.

La lettre ou groupe de lettres précise la caractéristique classée.

Ex : R = résistance mécanique, E = étanchéité au feu, I = isolation thermique

Le classement peut être complété par des sigles communiquant des informations sur le sens de feu.

Ex : i à o = intérieur vers extérieur

La difficulté depuis l’application des classements européens est de trouver la correspondance entre les exigences réglementaires (les règles du jeu à respecter) et les classements des produits à mettre en œuvre.

C’est l’arrêté du 22 mars 20042 et son annexe 5 qui permettent de trouver le classement répondant à l’exigence définie dans le règlement de sécurité applicable à l’ouvrage considéré.

NB1 : on entend par « élément de construction » un ensemble (ou assemblage) de produits. Par exemple, la « résistance au feu » d’une plaque de plâtre n’a pas de sens dans la mesure où la plaque de plâtre est toujours associée à d’autres éléments pour constituer « l’élément de construction » résistant au feu (e.g. plaque vissée sur une ossature métallique pour constituer une cloison résistant au feu)

NB2 : lorsque des procès-verbaux de classement justifient de la résistance au feu d’éléments de construction, seuls ceux issus de laboratoires agréés par le Ministère de l’Intérieur sont valables sur le territoire français.

A noter que seuls quelques classements restent exprimés selon l’ancien référentiel français conformément à l’arrêté du 22 mars 2004 et son annexe 2 (ex : plafonds stables au feu, ventilateurs de VMC).


Le classement européen de résistance au feu des produits et éléments de construction 


classement européen de résistance au feu

La performance de résistance au feu d’un produit, d’un élément de construction ou d’un ouvrage est attestée(1) soit :

• par les informations accompagnant le marquage CE (la performance est donnée dans un procès-verbal rédigé par un organisme accrédité) ;

• par un procès-verbal en cours de validité au moment du dépôt du permis de construire ou de l’autorisation de travaux ;

• par une certification (d’un organisme tiers) au sens de l’article L 115.27 du Code de la Consommation ;

• par une note de calcul établie par le fabricant ou constructeur d’un procédé appuyée sur les Eurocodes ;

• par un avis de chantier ;

• par un avis sur étude d’ingénierie.

(1) Voir article 18 de l’arrêté du 22 mars 2004 modifié relatif à la résistance au feu des produits, éléments de construction et d’ouvrages.


Les exigences réglementaires 


Les textes réglementaires qui régissent la sécurité incendie n’ont pas encore tous donné lieu à une mise à jour incluant les transpositions des valeurs selon le référentiel français en classements « REI ». Dans l’attente de leur actualisation, le tableau de transposition suivant indique les niveaux de performances admissibles en fonction des exigences réglementaires demandées dans les textes actuels :


classement francais resistance feu


Les princpales exigences réglementaires 

Les exigences de prescriptions réglementaires relatives à la sécurité incendie applicables aux produits et éléments de construction sont fonction :

  • de la destination de l’ouvrage (type et usage du bâtiment dans lequel ils s’insèrent),
  • de la hauteur du bâtiment,
  • du nombre d’occupants…

Chaque typologie de bâtiment induit en effet des spécificités en termes de prévention des incendies, comme par exemple :

  • les logements où le cheminement d’évacuation est connu des occupants, mais où les incendies ont lieu principalement la nuit ;
  • les bureaux où l’évacuation est facilitée par une bonne connaissance des lieux par ses occupants, qui sont de plus soumis à des exercices d’évacuation réguliers ;
  • les établissements recevant du public constituent un domaine particulier, car par définition, ils reçoivent des personnes ne connaissant pas les lieux et qui peuvent être de plus constitués de populations particulières (malades dans un hôpital, enfants dans une école…) ;
  • les installations classées qui peuvent contenir des produits à masse combustible élevée, ou potentiellement dangereux en cas d’incendie… ;
  • les parkings souterrains où l’évacuation peut être rendue difficile par de faibles hauteurs entre planchers alliées à des débits très importants de fumées et/ou de gaz chauds.

Pour toutes ces raisons, la réglementation relative à la sécurité incendie des bâtiments est complexe, importante et éparse. Elle est traitée par typologie d’ouvrage (bâtiments d’habitation, Etablissements Recevant du Public, Bâtiments relevant du Code du travail, Immeubles de Grande Hauteur, Immeubles de Moyenne Hauteur, Installations Classées Pour l’Environnement, Tunnels).


27528_281x204

Les solutions Placo® pour la sécurité incendie passive

Placo® propose des solutions spécifiques pourà la réalisation d’ouvrages nécessitant des performances de résistance au feu importantes.

Consulter


× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. En savoir plus et gérer ces paramètres.