Aide travaux isolation thermique

RT batiment

La réglementation thermique est désormais au cœur du métier de la construction. Dans le cadre d'une rénovation de bâtiment, les normes en la matière permettent de bénéficier d'une construction énergétiquement efficace. 

Les aides pour les travaux d'isolation thermique

Des aides financières et des subventions permettent de réaliser des travaux avec plus de sérénité. Ces aides pour les travaux d'isolation thermiques de l'Anah ont alors vocation à inciter un plus grand nombre à réaliser des travaux d'isolation.

Qu'est-ce que l'éco-subvention de l'Anah ?

Sous l'égide du ministère du Logement et de celui de l'Économie et des Finances, l'Anah est un organisme public dont la vocation est de rendre les habitats de plus de 15 ans plus écologiques et confortables. L'Agence nationale de l'habitat propose alors à certains propriétaires de logements de vivre dans de meilleures conditions grâce à ses programmes « Habiter Mieux Sérénité » et « Habiter Mieux Agilité ».

Le programme « Habiter Mieux Sérénité » est une aide forfaitaire de 560 euros consacrée au financement de l'accompagnement par un spécialiste dans le cadre de la réalisation des travaux d'isolation. Le gain énergétique du bâtiment concerné doit être d'au moins 25 %.

Le programme « Habiter Mieux Agilité » quant à lui permet d'effectuer au choix certains types de travaux au sein d'une maison individuelle. Parmi ceux-ci, l'isolation des murs tant internes qu'externes et l'isolation des combles aménagées et aménageables. Les aides financières apportées par ce programme ne concernent que des travaux effectués par un professionnel agréé RGE.

Qui peut bénéficier des aides de l'Anah ?

Les aides de l'Anah peuvent alors bénéficier à certaines catégories d'habitants :

  • Vous êtes un propriétaire occupant ou bailleur ou alors un syndicat de copropriété ;
  • Vous bénéficiez de revenus inférieurs aux plafonds fixés par l'Anah ;
  • Votre logement date de plus de 15 ans ;
  • Le montant engagé des travaux est d'au moins 1 500 euros. Ce plafond peut être diminué pour les foyers à revenus très modestes ;
  • Vous n'avez pas bénéficier d'un éco-PTZ au cours des 5 dernières années.

À titre exceptionnel,

  • Une personne assurant les travaux dans un logement occupé par un conjoint, ascendant ou descendant ;
  • Les communes dans le cadre de travaux permettant d'éliminer l'insalubrité ou la mise en péril de bâtiment ;
  • Les locataires souhaitant mettre un logement à des normes décentes ou l'adapter au handicap ;
× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. En savoir plus et gérer ces paramètres.