Configurateur de solutions Placo®
Configurateur de solutions Placo®
Découvrez le ainsi que les 1500 objets BIM

Etablissements scolaires

Etablissements scolaires et petite enfance

Les établissements scolaires et petite enfance ont des besoins spécifiques relatifs à leur usage. La qualité de l’air intérieur, la résistance aux chocs, au feu ou encore l’isolation phonique et thermique sont des points cruciaux et réglementés par différents textes de références. Placo® propose des produits et des solutions adaptés à ces contraintes dans le respect des exigences de la construction durable, tout en offrant le meilleur confort de vie à tous les utilisateurs.

Les établissements scolaires et de petite enfance, tout comme les établissements de santé, sont des lieux recevant des publics fragiles. Leur construction doit limiter au maximum la propagation du feu, pour permettre aux occupants de sortir du bâtiment dans les meilleures conditions possibles. Pour éviter la propagation du feu, Placo® propose des solutions dont les performances de résistance au feu sont validées par procès-verbaux.

Les quelques exigences réglementaires relatives à la sécurité incendie qui sont applicables aux matériaux et éléments de construction, classe de réaction au feu et de résistance au feu, sont fonction de la destination de l’ouvrage. Ils dépendent aussi du type et de l’usage du bâtiment dans lequel ils s’insèrent, de la hauteur de ce dernier, du nombre d’occupants… 

 

 

La réglementation sur la protection incendie des établissements scolaires et petite enfance répond à plusieurs textes de références :

  • Règlement de sécurité contre l'incendie relatif aux établissements recevant du public / Dispositions générales (Arrêté du 25 juin 1980 modifié)
  • Règlement de sécurité contre l'incendie relatif aux établissements recevant du public / Dispositions particulières relatives aux établissements du type R : établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement. (Arrêté du 10 décembre 2004 modifié).
  • Même si les bâtiments de formation professionnelle privés, les CAT, les internats de l’enseignement supérieur ainsi que les gymnases, salles de spectacle, restaurants et cafétérias ne sont pas visés dans les ERP de type R (article R1), une attention toute particulière doit y être prêtée, afin de garantir une sécurité maximale face aux risques incendie
  • Arrêté du 21 novembre 2002 modifié relatif à la réaction au feu des produits de construction et d'aménagement
  • Arrêté du 22 mars 2004 modifié relatif à la résistance au feu des produits, éléments de construction et d'ouvrages

tab3_portec_incendie_etab_scol

ProtectionIncendieTab1

ProtectionIncendieTab2

Exigences relatives auxplafonds des derniers niveaux

Dans les établissements recevant du public, lorsqu’il n’y a pas recoupement des combles jusqu’à la toiture, la réglementation incendie exige un degré de résistance au feu pour les plafonds de dernier niveau. 

Cette disposition a pour but d’éviter la propagation du feu par le comble. L’analyse de ce risque conduit à étudier le comportement de la jonction cloison-plafond.

Le plafond doit constituer un écran limitant à 300°C la température dans le plénum et ce, quel que soit le degré d’isolement recherché. 

Exigences relatives aux cloisons sur cage d’escalier en plaque de plâtre

Par décision de la Commission Centrale de Sécurité du 7 juin 2007, les cloisons Placostil ® sont utilisables pour la réalisation des parois de cages d’escaliers encloisonnés. 

Pour répondre aux exigences de non-combustibilité et de résistance mécanique, en complément aux exigences de résistance au feu, les principes de conception sont les suivants :

  • Utilisation de plaques classées A1
  • Parement côté cage d’escalier constitué au minimum de deux plaques et satisfaisant à l’action d’un choc de sécurité de 400 Nm
  • Ajout d’une plaque Lisaflam® HD BA 13 côté cage d’escalier, non prise en compte pour l’évaluation de la résistance au feu.

 

Exigences relatives aux doublages collés

Depuis le 1er janvier 2006, les dispositions du Guide d'emploi des isolants combustibles dans les établissements recevant du public (ERP) s’appliquent quels que soient leur type et leur catégorie.

De ce fait, les complexes de doublages Placo® doivent avoir un parement en plaque de plâtre d'épaisseur 12,5 mm, et la hauteur totale du doublage sur un niveau donné ne doit pas dépasser 4 m.

Plafond coupe-feu PRF

Système de plafond coupe-feu PRF se compose d’une ossature brevetée compatible avec l’ossature primaire Stil Prim® 100 et de parements résistants au feu Placoflam®

Voir la fiche
Glasroc® F V500

Solution constituée de vermiculite exfoliée reconnue pour son incombustibilité. Particulièrement adaptée à la réalisation de conduits-gaines.

Voir la fiche
Système High-Stil®

Système pour cloisons et doublages de grande hauteur composé de rails et de montants en acier à haute limite élastique, et de plaques Placo® d'épaisseur 25 mm.

Voir la fiche
Gaine technique Lisaplac® BA 25

Gaine technique en plaques de 25mm d'épaisseur sur ossature métallique. Elle habille et protège les canalisations, conduits et équipements techniques qui desservent les différents étages. Lien fiche produit.  

Voir la fiche
Contre-cloison Lisaplac® BA 25

Contre-cloison qui, associée à la plaque Lisaplac® BA 13 , répond aux exigences élevées de résistance au feu des gaines techniques. Performances au feu validées par procès-verbal CSTB n° RS 09-019* : classement EI 60, sens du feu indifférent. 

Voir la fiche
Système Stil Prim® Tech pour plafonds longue portée

Le système Stil Prim ® Tech est composé d’une double ossature métallique. Les profilés Stil Prim ® Tech 90 constituent l’ossature primaire, et sont disposés à entraxe 1,20 m. Ils présentent des linguets tous les 10 cm.

Voir la fiche
Placoplatre® BA18S THD Activ'Air®

Plaque de plâtre de type mono-parement de largeur 900 mm, très haute dureté et haute résistance aux chocs. Elle bénéficie de la technologie innovante Activ’Air® qui améliore durablement la qualité de l'air intérieur.

Voir la fiche
Placoplatre® BA 25 Activ'Air®

Plaque de plâtre de largeur 900 mm à haute résistance aux chocs, particulièrement adaptée à la mise en oeuvre du Concept Hospitalier, et intégrant l'innovation Activ'Air®.

Voir la fiche
Placo® Duo'Tech® 19

Plaque de plâtre composée de deux parements spécifiques de 9,5 mm et d'un film acoustique, permettant d'atteindre d'excellentes performances acoustiques et de protection incendie (EI 60)

Voir la fiche
Placo® Duo'Tech® 25 Activ'Air®

Plaque de plâtre à très hautes performances acoustiques, haute dureté superficielle et intégrant l'innovation Activ'Air®.

Voir la fiche

Les jeunes, et particulièrement les jeunes enfants, sont particulièrement sensibles et vulnérables à leur environnement et notamment aux conditions sanitaires. En effet, les enfants ventilent deux fois plus que les adultes et sont en plein développement physique. Alors que nous passion 85% de notre temps dans des espaces clos (maison, bureaux, écoles…), de plus en plus de symptômes apparaissent tels que maux de tête, fatigue, vertige… au point que la qualité de l’air intérieur devient une préoccupation légitime de santé publique.

L’entrée en vigueur de la surveillance de la qualité de l’air dans les crèches et les écoles est progressive et devra être achevée avant :

  • 1er janvier 2018 pour les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans, les écoles maternelles et les écoles élémentaires ;
  • 1er janvier 2020 pour les centres de loisirs et les établissements d’enseignement ou de formation professionnelle du second degré (collèges, lycées, etc.) ;
  • 1er janvier 2023 pour les autres établissements.

Cette surveillance repose sur une démarche progressive :

  • L’évaluation obligatoire des moyens d’aération de l’établissement (étape 1) ;
  • La mise en œuvre, au choix :
    • D’un plan d’action réalisé à partir d’un bilan des pratiques observées dans l’établissement (étape 2),
    • D’une campagne de mesures de la qualité de l’air intérieur (étape 2bis).

Etiquetage sanitaire des produits de construction
Les produits concernés par l'étiquetage obligatoire sont :
- les produits de construction ou de revêtement des murs, sols ou plafonds employés à l'intérieur des locaux
- les produits utilisés pour leur incorporation ou leur application (sous-couches, vernis, colles, adhésifs, etc.)

L’étiquetage n’est pas obligatoire pour les produits composés exclusivement de verre non traité ou de métal non traité, ni aux produits de serrure, ferrure ou de visserie.
Des taux de concentration maximum pour chaque substance sont fixés, la classe attribuée au produit correspond à la classe la plus pénalisante obtenue parmi les substances ou le Total COV.

tab1_qual_air_etab_scol

Surveillance de la qualité de l’air des locaux

tab2_qual_air_etab_scol

Valeurs guides pour l’air intérieur
La “valeur-guide pour l'air intérieur” représente un niveau de concentration de polluants dans l'air intérieur. Celle-ci est fixée pour un espace clos donné. Il doit permettre de réduire, prévenir ou éviter les effets nocifs des polluants sur la santé humaine, dans la mesure du possible et dans un délai donné.
(Art. R. 221-29 II du Code de l’environnement) Extrait de l’article R. 221-29

tab3_qual_air_etab_scol

ÉTAPE 1 : Réalisation d’une évaluation des moyens d’aération et de ventilation

Elle portera sur : la vérification de l’opérabilité des ouvrants (fenêtres) donnant sur l’extérieur ; le contrôle des bouches ou grilles d’aération existantes. Si une anomalie est constatée, elle sera signalée.

 

ÉTAPE 2 : Mise en œuvre d’un programme d’actions de prévention dans l’établissement

Des grilles d’auto-diagnostic sont proposées. Concernant les produits de construction, il est recommandé de privilégier les produits de construction ayant un étiquetage A+.

 

ÉTAPE 2bis : Campagne de mesures de la qualité de l’air intérieur

Une surveillance de la qualité de l’air intérieur devra être réalisée tous les sept ans. En cas de dépassement des valeurs limites, une nouvelle surveillance sera à réaliser dans les deux ans, par des organismes accrédités par le Comité français d’accréditation (Cofrac).

Les substances à mesurer sont :

  • Le formaldéhyde, substance irritante pour le nez et les voies respiratoires, émise par certains matériaux de construction, le mobilier, certaines colles, les produits d’entretien, etc. ;
  • Le benzène, substance cancérigène issue de la combustion (gaz d’échappement notamment) le dioxyde de carbone (CO2), représentatif du niveau de confinement, signe d’une accumulation de polluants dans les locaux.

C’est sur deux semaines non successives de présence des enfants que les mesures s’étaleront. Pour ne pas perturber les cours, elles seront réalisées avec des dispositifs silencieux.  En raison de la variation des concentrations en formaldéhyde et en benzène d’une saison à une autre, la qualité de l’air sera mesurée sur deux périodes différentes. D’abord en période froide (entre novembre et février), puis en période chaude (en septembre/octobre ou en avril/mai selon les établissements).

Les résultats des mesures devront être communiqués au propriétaire (ou le cas échéant à l’exploitant) dans un délai de 60 jours après les prélèvements. En cas de dépassement des valeurs, ce délai est seulement de 15 jours. Le préfet du département devra aussi être informé. Enfin, l’organisme en charge de réaliser l’évaluation des moyens d’aération enverra le rapport sur l’évaluation des moyens d’aération dans un délai de 30 jours.

Qualité de l'air Tab1

Lutèce Air’Pur®

Plâtre allégé intégrant la fonctionnalité Activ'Air® qui purifie l'air intérieur. Conçu pour une application manuelle ou projetée pour tout type de support maçonné, en neuf comme en rénovation. 

Voir la fiche
Placo® Duo'Tech® 25 Activ’Air®

Plaque de 25 mm d’épaisseur constituée de deux parements spécifiques de 13 mm et d'un film acoustique. Bénéficie de la technologie innovante Activ'Air® pour purifier l’air l’intérieur.

Voir la fiche
Placoplatre® BA18S THD Activ'Air®

Plaque de plâtre de type mono-parement de largeur 900 mm, très haute dureté et haute résistance aux chocs. Elle bénéficie de la technologie innovante Activ’Air® qui améliore durablement la qualité de l'air intérieur.

Voir la fiche
QUEST-CE QUE LA TECHNOLOGIE ACTIV’AIR® ?

Un composant intégré au gypse durant la fabrication des plaques de plâtre permet d’absorber le formaldéhyde de l’air ambiant, de le transformer en composé inerte puis de le stocker au sein de la plaque de plâtre. Résultat : une réduction significative de la concentration de formaldéhyde dans l’air.
La  technologie Activ’Air®  est active pendant 50 ans* et est présente dans un bon nombre de nos plaques de plâtre.

Voir la fiche
PLAQUES DE PLATRE HABITO® ACTIV’AIR®

Plaque de plâtre à 2 bords amincis très haute dureté, très haute résistance mécanique, accrochage facilité et intégrant la fonctionnalité Activ'Air® pour tous types d'ouvrages. 

Voir la fiche

Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d’énergie en France. Les établissements scolaires, quant à eux, sont l'un des premiers postes de consommation d'énergie des communes (environ 30%).

Afin de diminuer les consommations d’énergie, réduire la facture de chauffage et de garantir un confort de vie été comme hiver, il est nécessaire de réaliser une isolation thermique efficace.

En construction neuve, l’optimisation de la performance thermique du bâtiment doit être pensée dès la phase de conception du bâtiment. Côté rénovation, le bâti existant induit des contraintes particulières qui ne sont cependant pas incompatibles avec des solutions d’isolation performantes. La clé ? Choisir le bon type d’isolation dans le but de minimiser les déperditions énergétiques (par les toitures, murs, sol…).

De la RT 2012 à la RE 2020

Si la RT2012 était basée sur la consommation ou les besoins en énergie du bâtiment, avec des exigences de résultats (Cep, Bbio, Tic) et de moyens (limitation des ponts thermiques, renforcement de l’étanchéité à l’air ou surface vitrée minimale imposée), la nouvelle réglementation environnementale RE 2020 va encore plus loin avec :

  • Des bâtiments à énergie positive, compensant leur consommation d’énergie non renouvelable par la production d’énergie locale,
  • Des bâtiments à faibles émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble de leur cycle de vie en intégrant la part due aux produits de construction et équipements.

A ce jour, les textes de référence sont les suivants :

  • Décret n° 2010-1269 du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des constructions
  • Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments
  • Arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants
  • Arrêté du 13 juin 2008 relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1 000 mètres carrés, lorsqu’ils font l’objet de travaux de rénovation importants

De plus, les établissements scolaires et de petite enfance doivent respecter la Réglementation Thermique 2012. En savoir plus sur la  RT 2012 .

Doublissimo® Performance

Complexes de doublage combinant un panneau de polystyrène expansé (PSE) graphité et élastifié de λ = 0,032 W/m.K (très haute performance thermique et acoustique) et une plaque de plâtre Placo® Impact Activ’Air® (préservation de la qualité de l’air intérieur). 

Voir la fiche

Une isolation acoustique efficace est vitale dans les établissements scolaires : les élèves doivent pouvoir travailler sans que le bruit extérieur ou les bruits d’une salle adjacente ne viennent troubler leur concentration. En effet, il est désormais prouvé que le confort acoustique joue un rôle essentiel dans la capacité d’apprentissage et la santé des occupants de ces bâtiments, élèves comme personnel éducatif, provoquant diminution de la concentration ou troubles comportementaux.

Il convient donc de choisir des produits et solutions aux performances acoustiques élevées.

Isolation Acoustiques graph1

Textes de référence :
- Arrêté du 25 Avril 2003 relatif à la limitation du bruit dans les établissements scolaires

  • Ecoles, collèges, lycées, universités et établissements d’enseignement supérieur, établissements régionaux d’enseignement adapté, établissements d’enseignement général, technique ou professionnel
  • Etablissements publics ou privés

- Norme NF S 31-080 (Janvier 2006) : Acoustique - Bureaux et espaces associés – Niveaux et critères de performances acoustiques par type d'espace

tab1_perfs_therm_etab_scol

tab2_perfs_therm_etab_scol

tab3_perfs_therm_etab_scol

Isolation Acoustiques graph2

Placo® Duo'Tech® 25 Activ’Air®

Plaque de 25 mm d’épaisseur, constituée de deux parements spécifiques de 13 mm et d'un film acoustique. Intègre la technologie Activ’Air®. 

Voir la fiche
GAMME GYPTONE®

Dalles et plaques Gyptone® Activ'Air® combinent à la fois esthétique, acoustique, et qualité de l'air intérieur. 

Voir la fiche
GAMME RIGITONE®

Plafonds composés de plaques de plâtre perforées d'épaisseur 12,5 mm, à bords droits. Très haut niveau d’absorption acoustique. 

Voir la fiche
GAMME SILVATONE®

Les plafonds décoratifs et acoustiques Silvatone® sont des panneaux à base de fibres de bois d'épicéa qui offrent de nouvelles possibilités architecturales et esthétiques. Les hautes performances mécaniques et acoustiques de ces produits ne font la solution idéale pour tout type d'établissement recevant du public (ERP). Elles assurent ainsi un confort de vie optimal. 

Voir la fiche

Les risques liés à l’humidité sont nombreux, quel que soit le type de bâtiment, et généralement dus à l’environnement extérieur, l’utilisation des locaux ou aux équipements. Au moment de la conception du bâti, ces risques doivent impérativement être pris en compte afin d’en assurer sa durabilité et la bonne santé de ses occupants. Dans le cas de bâtiments scolaires, les solutions utilisées doivent avoir un bon comportement à l’humidité, notamment dans les pièces humides (sanitaires, cuisines, vestiaires…) qui nécessitent un nettoyage régulier. Toutes ces précautions permettront également de prévenir d’une dégradation trop prématurée du bâtiment.

Les textes de référence :

  • Cahier du CSTB n°3567 (mai 2006) : Classement des locaux en fonction de l’exposition à l’humidité des parois et nomenclature des supports pour revêtements muraux intérieurs (parois verticales).
  • NF DTU 58.1 (décembre 2008) définissant les conditions d'exécution des plafonds suspendus (non vissés), selon leurs conditions d’exposition à l’humidité.

tab1_comp_hum_etab_scol

tab2_comp_hum_etab_scol

HUmidité_graph1

PLAQUES DE PLATRE PLACOMARINE®

Plaques de plâtre hydrofugées H1 principalement destinée à la réalisation de cloisons et contre-cloisons sur ossature dans les locaux humides à forte hygrométrie classés EB+privatifs et EB+collectifs (EB+c). 

Voir la fiche
PLAQUES CIMENT AQUAROC®

Plaques de plâtre en ciment allégé particulièrement résistantes aux chocs destinées à la réalisation de cloisons de distribution et de contre-cloisons dans les locaux classés EC.

Voir la fiche
PLAQUES DE PLATRE HABITO® HYDRO

Plaques de plâtre à 2 bords amincis, à haute résistance mécanique et hydrofugée pour tous types d'ouvrages en pièces humides.

Voir la fiche
× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. En savoir plus et gérer ces paramètres.