Performance énergétique en rénovation

chantier_renovation

Depuis 2012, l’ambition est à la rénovation urbaine et durable avec notamment la mise en place de la RT 2012 dans le neuf. Désormais, ce défi énergétique s’étend aux bâtiments plus anciens grâce à des mesures incitatives à la rénovation énergétique mises en place par les pouvoirs publics. L’objectif est lancé : réduire les consommations énergétiques de 38% d’ici 2022.

Un challenge pour tous

Tous les types de bâtiments existants sont appelés à s’engager dans ce processus d’amélioration énergétique du parc immobilier (publics, sociaux, privé). Une initiative non négligeable sachant que des millions de constructions ont une consommation énergétique supérieure à 170 kWep/m2 shon.an.

Afin d’améliorer les performances énergétiques des bâtiments existants, il est nécessaire de rénover tant l’enveloppe du bâti que les aménagements : isolation des murs , des planchers et toitures, performance des équipements de chauffage, menuiseries, etc ..). Ces travaux de rénovation peuvent parfois s’avérer couteux et exigeants en termes de compétences professionnelles. C’est dans ce cadre que le gouvernement s’engage à mettre en place les outils nécessaires à pour relever ce défi.

L’engagement du gouvernement

L’objectif du gouvernement est de rénover 500 000 logements à l’horizon 2016/2018. Les travaux sont estimés à 20 000 € en moyenne par appartement (Source : Plan Bâtiment Durable ).

Pour relever ce triple défi, à la fois environnemental, économique et sociétal, le gouvernement a présenté un plan national visant à :

  • accompagner, et financer les logements sociaux et privés,
  • encourager un secteur professionnel en pleine expansion, celui de spécialiste de la rénovation.

 

Financement des travaux d’amélioration énergétique

Les outils de financement actuels  ( Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) pour la maison individuelle (MI), Éco-prêt collectif, Crédit d‘Impôt Développement Durable (CIDD) sont reconduits, adaptés (pour favoriser les rénovations lourdes notamment), et complétés par des financements innovants.

Les évolutions en faveur du financement des travaux sont nombreuses :

Accompagner les foyers : en installant un guichet unique de la rénovation énergétique, avec numéro vert et site internet dédié ainsi que des ambassadeurs de la rénovation énergétique pour accompagner les ménages précaires isolés.

Financer les logements privés : en subventionnant de 1 350 € sur deux ans les travaux des ménages aux revenus inférieurs à 35000 € ; en améliorant les interventions de l’ Anah et du programme “Habiter mieux” vers les propriétaires occupants, les propriétaires bailleurs et les copropriétés dégradées.

Financer les logements sociaux : en assouplissant les critères d’éligibilité de l’éco-prêt logement social octroyé par la caisse dépôt et consignation (CDC) et le taux bonifié pour atteindre 120 000 logements sociaux rénovés par an.

Professionnaliser la filière de rénovation énergétique

Les professionnels de la rénovation s’engagent dans la voie de la formation et de la reconnaissance de leurs compétences.

Les entreprises engagées dans des démarches pour favoriser la performance énergétique (comme "Eco Artisan®", ou "Pros de la performance énergétique®") se voient gratifiées de la mention «  Reconnu Grenelle Environnement ». Depuis le 1er juillet 2014, cette mention est une condition obligatoire pour pouvoir bénéficier des dispositifs de financements publics des travaux, notamment Eco-PTZ et CIDD.

 

Le gouvernement a également mis en place d’autres mesures pour davantage de professionnalisation :

  • Les « tiers instructeurs » qui assistent les banques dans l’instruction des Eco-PTZ ;
  • Les « pack travaux » en concertation avec la filière pour maîtriser les coûts professionnels ;
  • La modernisation du diagnostic de performance énergétique (DPE).

Une rénovation globale

Le défi énergétique permet d’ouvrir la porte à une rénovation plus large, en intervenant sur d’autres fondamentaux du confort de vie et en repensant les espaces au gré des évolutions des modes de vie. Les maîtres d’œuvre et les professionnels du plâtre et de l’isolation doivent désormais proposer des solutions pour améliorer l’ isolation acoustique , la qualité de l’air , la lumière ou encore de repenser le cloisonnement des espaces au gré des évolutions des modes de vie et des usages. Dans tous ces domaines, de nouvelles solutions permettent d’intervenir en apportant de meilleures performances et un confort accru.

Des solutions performantes pour chaque besoin

Pour améliorer la performance énergétique des bâtiments existants, Placo® propose toute une gamme de solutions.

En isolation thermique, les doublages Placostil® pour les murs, les cloisons ou encore les combles sont particulièrement adaptés aux logements individuels. En collectif, Doublissimo® répondra également aux exigences de performance thermique. Placo® offre également des solutions pour améliorer la qualité de l’air intérieur , notamment avec sa technologie innovante Activ’Air® .

 

ALLER PLUS LOIN

× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. En savoir plus et gérer ces paramètres.