RT 2012 : le secteur de la construction à l’heure de la nouvelle réglementation

img_reglementation_labels

La RT 2012 est entrée en vigueur pour tous les bâtiments neufs ou parties neuves de bâtiment le 1er janvier 2013. Cette nouvelle réglementation se base sur les exigences du label Bâtiment Basse Consommation (BBC) afin de répondre aux objectifs d’économies d’énergie issus du Grenelle de l’Environnement.

1.Une réglementation thermique pour limiter la consommation d’énergie

Remplaçant l’ancienne réglementation (RT 2005), la RT 2012 s’inscrit dans la volonté des pouvoirs publics de réduire de manière significative les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de secteur du secteur du bâtiment.
De 2006 à 2010, la baisse réelle des consommations d’énergie n’a été que de 4,4%. La mise en place d’une nouvelle réglementation thermique pour toutes les constructions s’est ainsi imposée d’elle-même afin de tenir les objectifs du Grenelle de l’Environnement : construire des bâtiments toujours plus performants afin de réduire les consommations d’énergie de 38% d’ici 2020.

2.Une approche globale

La RT 2012 propose une approche globale de la performance énergétique du bâtiment. Elle intègre dans ses exigences la performance de l’isolation, l’obligation du traitement de l’étanchéité à l’air ou encore la domotique. C’est également la première fois qu’une réglementation thermique prend en compte les besoins bioclimatiques. La RT 2012 bouleverse ainsi le secteur du bâtiment et ses différents métiers.   

3.Les 3 exigences de résultats

La RT 2012 impose 3 exigences de résultats :

  • Le CEP Cepmax (consommation énergétique maximale) qui doit être inférieure à un seuil de 50Kwh/m² en moyenne, modulé selon la zone géographique, le profil du logement, du bâtiment et les émissions de gaz à effet de serre,
  • Le Bbio (besoin bioclimatique maximal) qui représente l’efficacité énergétique du bâti. Il définit une limitation des besoins en énergie des équipements de chauffage, de refroidissement et d’éclairage,
  • La Ticref  qui représente la température intérieure à ne pas dépasser pour garantir le confort d’été.

4. Les solutions Placo® pour répondre aux exigences de la RT 2012

La RT 2012 a impulsé une révolution dans le secteur du bâtiment. La conception globale du bâti en est profondément modifiée. Afin de répondre à cette nouvelle donne, Placo® a mis le cap sur l’innovation en développant de nouveaux produits et de nouvelles technologies.  vous Placo® propose ainsi un ensemble de solutions pour améliorer la performance énergétique du bâtiment pour :

La RT 2012 renforce également le niveau d’exigence en matière d’étanchéité à l’air avec une obligation de résultat. L’étanchéité à l’air participe en effet à créer une enveloppe du bâti performante, l’une des clés de réussite d’un projet RT 2012. Dans cette optique, Placo® a créé Aeroblue® , premier revêtement technique intérieur pour l’étanchéité à l’air des murs  .

5.En route vers la RT 2020

Si la RT 2012 révolutionne le secteur du bâtiment, elle n’est qu’une étape vers la RT 2020, réglementation d ‘autant plus exigeante qu’elle généralisera les bâtiments à énergie positive. Ces bâtiments produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment et existent déjà sous le label BEPOS-Effinergie 2013 .
La RT 2020 est la prochaine étape fondamentale qui permettra au secteur du bâtiment d’atteindre l’objectif du Grenelle de l’Environnement, le Facteur 4, c’est-à-dire diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

× OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. En savoir plus et gérer ces paramètres.