Hero Image
Image
Chambre parentale
Humidité
7 minutes min

Humidité dans une chambre : causes et solutions

Posté le 30.01.2024 - mis à jour le 05.04.2024

Si l'humidité dans une chambre à coucher est nécessaire, l’excès d’humidité, en revanche, peut être source d’inconfort et de problèmes de santé. Comprendre les origines de cette humidité est essentiel pour agir efficacement. Comment mesurer le taux d’humidité de la chambre ? Comment réguler un air trop sec ou trop humide ? Découvrez nos conseils pour identifier et traiter l’humidité et éviter les moisissures dans cette pièce de la maison. 
 

Qu’est-ce qui cause l’humidité dans la chambre ?

Plusieurs phénomènes peuvent générer des problèmes d’humidité dans une chambre : 

  • La condensation;
  • Les infiltrations d'eau;
  • Une remontée d’humidité par capillarité;
  • L’absence de ventilation et aération.

La condensation

La condensation est la cause la plus courante de la présence d’humidité dans une chambre à coucher. La vapeur d’eau se forme quand il n’y a pas un renouvellement d’air suffisant pour évacuer l’air humide. Les différentes activités quotidiennes - le fait de respirer et transpirer ou une salle de bain à proximité - peuvent faire grimper le taux d’humidité de l’air dans une chambre. Des taches d’humidité peuvent alors apparaître sur les murs et les plafonds. La stagnation de l'humidité peut également favoriser la concentration de polluants (dont la prolifération d’acariens).

Les infiltrations d'eau

L’humidité dans une chambre peut également être due à un problème d’infiltration d’eau venant de l’extérieur. Si votre façade ou votre toit est endommagé, vos canalisations défectueuses ou vos fenêtres mal étanchéifiées, l’eau de pluie peut s’infiltrer dans les murs et affecter l’intérieur de votre habitation en créant des taches d'humidité sur les murs et les plafonds. 

Les remontées capillaires

Si votre logement ne possède pas de vide sanitaire et que les murs extérieurs sont en contact avec le sol, si une partie de votre logement est semi-enterré, il se peut que les remontées capillaires ou infiltrations soient responsables des problèmes d’humidité dans votre chambre. En effet, l’eau stagnante souterraine est absorbée par les murs extérieurs et se propage aux surfaces intérieures  en laissant des traces sur les murs.
Comme les chambres à coucher se trouvent généralement à l’étage, les remontées capillaires ne sont pas la cause la plus fréquente. Bien entendu, si votre chambre se situe au rez-de-chaussée, la probabilité que les remontées capillaires soient responsables est beaucoup plus grande.
 

Comment reconnaître l’humidité dans la chambre à coucher ?

Si vous constatez dans votre chambre des moisissures ou des tâches sur les murs et plafonds, de la buée persistante sur les fenêtres , la peinture qui s'écaille ou le papier peint qui se décolle, c’est que vous avez certainement affaire à un excès d’humidité.
Par définition, le taux d'humidité est la quantité de vapeur d'eau contenue dans l'air. Il est crucial de contrôler ce taux afin de garantir un environnement sain à l'intérieur de votre maison ou appartement et, si nécessaire, mettre en œuvre des solutions efficaces et durables pour y remédier. 
Notez que la présence de buée persistante sur vos fenêtres est certainement liée à leur simple vitrage. Autrement dit, des fenêtres double vitrage vous permettront d’éviter cette buée, d’améliorer votre confort et de faire des économies d’énergie. De plus, la réglementation thermique élément par élément (RTE), préconise des fenêtres double vitrage avec des orifices de ventilation. 
 

Effets néfastes de l’humidité dans la chambre à coucher

Les effets néfastes sur la santé sont nombreux lorsque l'humidité est excessive dans une chambre. 

  • Problèmes respiratoires : Les moisissures et de champignons peuvent déclencher des réactions allergiques, des irritations des voies respiratoires et des problèmes cutanés chez les personnes sensibles ou asthmatiques.
  • Douleurs articulaires : La présence d’humidité excessive dans l’air favorise l’apparition des douleurs articulaires chez les personnes âgées et les bébés, mais aussi chez les jeunes et les adultes. Elle peut également réveiller les maladies comme l’arthrite et l’arthrose. 
  • Stress et cancer : Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a démontré que les aflatoxines  avaient un lien avec l’apparition des cancers du foie et des poumons. L’Institut national de santé publique du Québec a, pour sa part, établi un lien entre moisissures et stress (difficultés de concentration, fatigue mentale, irritabilité et maux de tête).

En prenant des mesures préventives dès l'apparition des premiers signes d'humidité dans la chambre, il est possible de préserver le repos et la santé des occupants.
 

Quelles solutions contre l'humidité dans une chambre ?

Comment remédier à la condensation dans une chambre ? 

En cas de condensation dans une chambre à coucher, il est important d’ouvrir la fenêtre tous les jours pendant une dizaine de minutes, 2 fois par jour. Une aération régulière, même en hiver, permettra de chasser l’humidité générée et de renouveler l’air. 10 minutes suffisent pour renouveler entièrement l’air, sans refroidir les murs de la pièce.

Comment remédier aux infiltrations d’eau dans une chambre ? 

Pour lutter contre les infiltrations d’eau et une fois la façade réparée, un traitement pour hydrofuger  la façade extérieure permettrait de boucher les pores et de créer une couche protectrice rendant celle-ci imperméable à l’eau. À noter que la rénovation complète de la façade est bien souvent la meilleure solution quand celle-ci est dans un très mauvais état. Un nouveau bardage ou un nouveau revêtement de façade est également l’occasion d’embarquer des travaux d’isolation des murs extérieurs (isolation obligatoire en cas de ravalement).

Comment remédier aux remontées capillaires dans une chambre ? 

Dans un premier temps, il est possible de percer des trous à la base des murs humides et d’y injecter un produit hydrofuge. Ce produit empêche l’eau souterraine de remonter dans les murs.
Dans un second temps, il est possible de réaliser une saignée des murs. Cette technique, qui nécessite de faire de travaux de démolition, consiste à creuser des fentes horizontales dans les murs afin d’y placer une membrane d’étanchéité.  

Toutefois, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel en cas de remontées capillaires afin de traiter les murs avant tous travaux d’isolation.
 

Conseils supplémentaires pour lutter contre l’humidité excessive dans la chambre

Voici quelques autres conseils pour maintenir un taux d’humidité correct dans votre chambre :

  • Utilisez un déshumidificateur;
  • Ne laissez pas le linge sécher dans votre chambre;
  • Laissez la porte entrouverte pendant la nuit;
  • N’obturez pas l’orifice de ventilation présent sur la fenêtre ou le coffre de volet roulant;
  • En cas de changement de revêtement de sol, veillez à conserver un détalonnage suffisant de la porte pour assurer le bon fonctionnement de la ventilation.
     

De l’humidité dans la chambre qui nécessite des travaux

Si vous constatez des traces d’humidité persistantes dans votre chambre et/ou si le taux d’humidité y est trop important, vous devez sans doute vous interroger sur l’ensemble de l’habitation, vérifier s’il existe ou non un système de ventilation adapté et fonctionnel ou s’il est nécessaire de prévoir des travaux d’assainissement plus importants. Un professionnel saura déterminer la cause du problème et vous conseiller pour choisir la solution la plus appropriée. 
 

Humidité dans la chambre, quels sont les travaux à prévoir ?

  • Une plaque de plâtre hydrofugée : Les plaques de plâtre hydrofugées de niveau H1 procurent une haute résistance à l'humidité. Placo® propose sa gamme Placomarine® pour tous types d'ouvrages, dans les locaux humides
  • La plaque Placo® Multiconforts : Avec sa résistance à l’humidité 5 fois plus élevée qu’une plaque BA13 standard, elle est parfaitement adaptée aux pièces humides. Cette plaque de haute densité intègre aussi la technologie Activ'Air® qui permet d’absorber le formaldéhyde de l’air ambiant. La plaque Placo® Multiconforts possède d’autres bénéfices. En effet, elle possède une robustesse permettant une résistance aux chocs du quotidien. La plaque est également phonique, offrant un confort acoustique.

 

Si vous avez des problèmes d'humidité plus importants, vous avez tout intérêt à faire appel à un professionnel spécialisé dans l’isolation.  Que ce soit pour l’isolation thermique par l’intérieur ou l’extérieur, l’isolation des murs ou de la toiture, le remplacement des portes et fenêtres, il saura vous conseiller et identifier les solutions les plus adaptées pour supprimer efficacement et durablement l’humidité dans votre logement. 

Si vous lui confiez la réalisation de travaux d’isolation, assurez-vous que ce professionnel soit bien labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cela vous permettra de bénéficier des aides financières de l’État pour la rénovation énergétique, dont MaPrimeRénov’.