Hero Image
Image
Isolation phonique
8 minutes min

Isolant phonique mince : définition, prix meilleur isolant

Posté le 30.05.2024 - mis à jour le 10.06.2024

Qu’est-ce qu'un isolant phonique mince ? 

Un isolant phonique mince est un matériau de construction conçu pour réduire la transmission du son à travers une surface ou une structure. Contrairement à un isolant phonique traditionnel, qui est généralement épais et dense, l’isolant phonique mince se caractérise par sa faible épaisseur et sa légèreté. Il est composé de plusieurs couches de matériaux superposées, pouvant être d’origine animale, végétale ou synthétique (ex : polyéthylène, mousse, feutre…), et prises en sandwich entre deux feuilles d’aluminium. Plus les couches sont nombreuses, meilleure est son efficacité. 

 

Toutefois, en raison de ses faibles épaisseur et densité, l'isolant phonique mince ne peut être utilisé seul et doit être associé à un isolant plus épais et dense. Grâce à sa faible perméabilité à la vapeur d’eau, cette combinaison permet notamment à l’isolant mince d’agir comme un pare-vapeur, protégeant ainsi les murs de l’humidité et de la condensation. Cela en fait une solution idéale pour les pièces humides telles que la salle de bains. Il faut juste veiller à ce qu’il soit posé du côté chaud de l’isolant, c’est-à-dire vers l’intérieur de l’habitation. 

 

Avec une épaisseur allant de quelques millimètres à 2 cm, l’isolant mince est souvent privilégié dans des situations où l'espace disponible est difficile d’accès ou restreint, comme les toitures, les combles, les plafonds, les murs, les sols, voire les portes de garage. 

Comment choisir un bon isolant phonique mural mince ?  

L’isolant phonique mural mince est apprécié car il permet de réduire légèrement les bruits extérieurs tout en préservant l'espace disponible, une considération non négligeable dans un contexte où chaque mètre carré compte. Sur le marché, une multitude de solutions sont disponibles pour répondre aux besoins variés des propriétaires et des particuliers. Cependant, malgré sa popularité croissante, il est important de reconnaître que les performances de ces isolants restent limitées. En effet, comme évoqué précédemment, ils ne parviennent pas toujours à répondre aux exigences minimales de la réglementation acoustique et thermique, principalement en raison de leur faible masse surfacique. En thermique, on l’associera très souvent à une autre solution isolante plus traditionnelle comme les laines minérales.  

 

Dans le domaine de l'isolation phonique, la masse et l’épaisseur sont des paramètres importants qui peuvent grandement influencer l'efficacité d'un isolant. Ainsi, une épaisseur significative est souvent associée à une meilleure isolation aux bruits aériens.  

 

Un isolant mince peut offrir des performances avec une épaisseur de 4 à 6 cm, sous condition d’être posé de façon optimale, c’est-à-dire avec deux lames d’air non ventilées de 2 cm d’épaisseur. Ce qui finalement donnera à l’ouvrage la même épaisseur qu’une solution d’isolation traditionnelle. 

 

Avant d'entamer un projet d'isolation acoustique, il est donc primordial de prendre le temps de définir clairement les performances attendues et de considérer attentivement l'épaisseur de l'isolant pour s'assurer d'obtenir des résultats satisfaisants et durables. 

Isolation phonique mince : à quel prix ? 

Le coût d'un isolant phonique mince dépend de plusieurs facteurs. Parmi eux, le matériau de fabrication joue un rôle essentiel, chaque type présentant des caractéristiques et des propriétés d'isolation propres. 

 

La marque et la qualité sont également déterminants dans la fixation du prix. Les marques renommées pour leur qualité et leur fiabilité ont souvent des tarifs plus élevés, tandis que les produits de marques moins connues peuvent être plus abordables mais compromettre la performance et la durabilité de l'isolant. 

 

Les différentes épaisseurs et dimensions proposées vont aussi faire fluctuer le prix, tout comme le lieu d’achat. En effet, la politique tarifaire et les coûts de distribution ne seront pas les mêmes qu'il s'agisse d'une grande surface de bricolage, d'un magasin spécialisé ou en ligne. 

 

Cette solution d’isolation est réputée pour avoir un coût relativement élevé, avec des prix oscillants entre 4€/m2 le mètre carré pour les modèles d'entrée de gamme, et 35€/m2 pour les modèles haut de gamme. Il est donc essentiel de prendre en considération ces divers paramètres lors de l'achat pour trouver le meilleur rapport qualité-prix. 

Les tarifs de pose d’une isolation phonique mince

Les tarifs de pose d'une isolation mince peuvent varier en fonction de plusieurs facteurs, notamment la surface à isoler, le type d'isolant utilisé, la complexité de l'installation, et le prestataire choisi

Pour vous donner une idée, le coût moyen de la pose d'une isolation phonique mince se situe entre 20 et 60€/m2. Nous vous conseillons vivement de demander des devis auprès de plusieurs entreprises spécialisées afin d’avoir une estimation précise de votre projet. 

Quels sont les différents isolants mince ? 

On retrouve les isolants minces sous différentes appellations, lesquelles sont souvent utilisées pour décrire leurs propriétés et leurs caractéristiques spécifiques en fonction de leur composition et de leurs applications.  

 

Voici les plus courantes :  

  • Produit mince réfléchissant (PMR) 
  • Isolant mince réflecteur (IMR) 
  • Isolant thermo-réflecteur 
  • Isolant multicouche  
  • Isolant mince phonique  
  • Isolant à bulles
  • Isolant mince aluminisé 

 

Ces différents types d'isolants minces sont conçus pour répondre à des besoins spécifiques en matière d'isolation. Par exemple, l'isolant mince réflecteur utilise des feuilles réfléchissantes pour bloquer le rayonnement thermique, tandis que l'isolant à bulles utilise des bulles d'air emprisonnées entre les couches de matériaux pour améliorer ses propriétés isolantes. De même, l'isolant multicouche est composé de plusieurs couches de matériaux superposées, offrant ainsi une combinaison de propriétés isolantes et réfléchissantes. Chaque type d'isolant mince présente des caractéristiques uniques qui le rendent adapté à certaines applications et environnements spécifiques

Quel est le meilleur isolant phonique mince ? 

Le choix du meilleur isolant phonique mince repose sur plusieurs éléments clés.  

 

Tout d’abord, les matériaux constituant l'isolant mince jouent un rôle essentiel dans son efficacité. Ces matériaux peuvent être de différentes natures, tels que les isolants minéraux comme la laine de verre ou la laine de roche, les isolants synthétiques comme le polystyrène ou le polyuréthane, ou encore les isolants naturels comme la fibre de bois, le textile recyclé, le chanvre, la ouate de cellulose ou le liège.

 

Parallèlement, plusieurs critères de performance sont à considérer. Le coefficient de conductivité thermique (Lambda λ), qui mesure la capacité de l'isolant à conduire la chaleur, et la résistance thermique (R), qui indique sa capacité à résister aux températures froides et chaudes, sont parmi les plus importants. Un coefficient de conductivité thermique bas et une résistance thermique élevée sont des indicateurs de performance cruciaux. 

 

Vous pouvez également opter pour des produits certifiés ACERMI, ce qui constitue une garantie supplémentaire de conformité aux normes de qualité et de performance établies.  

Quelles alternatives Placo® choisir à l’isolation phonique mince ?

Placo® Phonique Rénomince® 

 

Placo® Phonique Renomince® est une solution de rénovation de faible épaisseur composé d’une plaque de plâtre Placo® Phonique et d’une laine minérale Isover haute densité de 20 mm d’épaisseur associée à une ossature métallique souple. Avec une épaisseur totale de seulement 5 cm, cette solution permet de préserver l’espace disponible, offrant un encombrement de 2 à 3 cm de moins qu’une solution d’isolation phonique traditionnelle. Rapide et facile à mettre en œuvre, elle peut être appliquée en cloisons, murs et plafonds. 

 

Placo® Phonique et sous-couche acoustique Placo® Phonique

 

La plaque de plâtre Placo® Phonique et sa sous-couche acoustique éponyme offrent une solution ultra mince de 1,5 cm d’épaisseur, avec un gain de 5 dB minimum selon la nature du support existant*. Disponible également en largeur 600 mm pour les endroits difficiles d’accès, c'est l’option idéale pour les petites surfaces ou pour optimiser l’espace habitable. Son installation est simple et rapide et elle s’adapte à tous les ouvrages : cloisons, plafonds, doublages. 

*Particulièrement efficace sur les parois creuses et rayonnantes (briques creuses enduites, cloisons en plaque de plâtre, carreaux de plâtre…), cette solution ne convient pas sur les murs en béton. 

 

Doublage Placostil® avec laine de verre Isover PAR PHONIC et double parement Placo® Phonique

 

Ce système se compose d’une ossature métallique réalisée à partir de rails et montants Stil® (de 48 mm d’épaisseur), isolée avec la laine de verre Isover PAR PHONIC 45 mm, puis revêtue d’un simple ou d’un double parement avec les plaques de plâtre Placo® Phonique (selon la performance acoustique recherchée). Cette solution modulable présente l’avantage d’offrir des bénéfices phoniques et thermiques de haute qualité, le tout dans seulement 7 cm d’épaisseur. 

 

NB : La laine PAR PHONIC peut aussi être remplacée par les panneaux en fibre de bois Isonat ou les panneaux Isocoton Isover issues de textiles recyclés, au toucher « laine de coton ». 

 

Doublissimo® 

 

Doublissimo® est un complexe de doublage constitué d’un panneau isolant en polystyrène expansé élastifié (PSEE), associé à une plaque de plâtre Placo® standard ou technique, répondant aux projets d’isolation à la fois phoniques et thermiques. Ce système permet d’obtenir différents types de performances en fonction du choix de la plaque de plâtre et de l’épaisseur de l’isolant, mais reste toutefois une solution moins performante que la précédente. Sa mise en œuvre est très simple et se fait par collage directement au mur.