Hero Image
Image
Plaque de Plâtre Hydrofuge : c’est quoi ?
Nos innovations
8 minutes min

Plaque de Plâtre Hydrofuge : c’est quoi ?

Posté le 06.11.2023 - mis à jour le 05.04.2024

Tout le monde connaît les plaques de plâtre Placo® de type BA 13, destinées à la réalisation de cloisons. Pour les pièces humides, telles que la salle de bains, la salle d’eau, la cuisine ou les pièces non-chauffées (garage, cave, buanderie, cellier), un type de plaque spécifique s’impose. Il s’agit de la plaque de plâtre hydrofuge. Spécialement conçue pour résister à l’humidité, cette plaque de plâtre offre une protection contre les moisissures et les risques de détérioration du matériau. Présentation d’un produit à mettre en œuvre aussi bien en construction qu’en rénovation.

Qu’est-ce qu’une plaque de plâtre hydrofuge ?

Dans les pièces humides et non-chauffées, la mise en œuvre d’une solution hydrofuge s’avère obligatoire. Objectif, offrir une protection efficace contre les effets de la vapeur d’eau et des gouttelettes (liées à la condensation) susceptibles d’entraîner des moisissures et de détériorer les matériaux. Contrairement à une plaque de plâtre traditionnelle de type BA 13, une plaque hydrofuge est spécialement conçue pour être installée dans des pièces humides telles que la salle de bains, la salle d’eau, la cuisine dans certains cas, ainsi que toutes les pièces froides (garage, cellier, cave…).

La plaque de plâtre hydrofuge : une conception particulière

Grâce à son noyau de plâtre protégé par une enveloppe imperméable et la présence de silicone ajouté au plâtre pendant la production, la plaque de plâtre hydrofugée jouit d’une résistance structurelle à l’humidité. Elle se distingue ainsi de la traditionnelle plaque de plâtre BA 13, couramment utilisée dans les environnements non-humides.

La gamme de plaques de plâtre hydrofuges Placo® se décline selon plusieurs modèles :

  • La plaque de plâtre Placomarine® hydrofugée : sa résistance à l’humidité s’avère 6 fois plus élevée que celle offerte par une plaque de plâtre type BA 13. De couleur verte et d’une épaisseur de 12,5 mm, elle s’installe volontiers dans les pièces humides ou non-chauffées, dans le cadre de la réalisation de cloisons, de doublages intérieurs ou encore, d’habillage de mur. Autre utilisation possible : la rénovation de murs humides. 
    À noter : une fois posée, la plaque de plâtre hydrofuge peut être recouverte de peinture ou d’un autre revêtement mural résistant à l’humidité.
  • La plaque de plâtre hydrofuge Habito® Hydro : d’une épaisseur de 12,5 mm, cette plaque de plâtre hydrofuge de couleur grise présente les mêmes caractéristique que la plaque de plâtre Placomarine® hydrofugée en matière de protection contre l’humidité. Sa spécificité réside dans sa très grande résistance à l’accrochage de charges lourdes et aux chocs. Comme les plaques BA 13, elle s’installe en cloison ou en doublage. 
    À retenir : l’association des propriétés hydrofuge à une haute résistance mécanique.
  • Les plaques hydrofuges Glasroc® H Ocean 13 et 18S : de couleur bleu clair, ces plaques hydrofugées sont destinées à une mise en œuvre en environnement très humide (vestiaires, douches collectives, habitation, bureaux, hôtels…). Leur cœur, hautement hydrofugé, s’associe à des parements constitués d’un voile non-tissé à base de fibres de verre. Elles interviennent dans la réalisation de cloisons, de doublage intérieur de murs ou de plafonds. 
    Bon à savoir : la gamme Glasroc® H Ocean existe en deux versions dont la différence se situe notamment au niveau de l’épaisseur de la plaque de plâtre (épaisseur de 12,5 mm ou de 18 mm).
     

Pourquoi et comment utiliser la plaque de plâtre hydrofuge ?

Condensation, vapeur et autres effets liés à l’humidité dans des pièces telles que la salle d’eau, la salle de bains ou la buanderie peuvent entraîner la formation de moisissures. Au fil du temps, la pérennité du bâtiment s’en trouve menacée, à l’instar de la santé de ses occupants. Voilà pourquoi, dans une pièce humide, très humide ou non-chauffée (pièce dite froide), la traditionnelle plaque de plâtre BA 13 doit laisser sa place à une plaque de plâtre hydrofuge, spécialement conçue pour garantir une protection maximale contre les attaques liées à l’humidité. 
 

salle_de_bain_piece_humide

4 bonnes raisons d’utiliser une plaque de plâtre hydrofuge

  • La plaque de plâtre hydrofuge résiste à l’humidité : grâce à sa fabrication spécifique, elle évite la formation de moisissures et la détérioration du matériau dans le temps.
  • La plaque de plâtre hydrofuge s’avère durable : résistante à l’humidité, elle dure plus longtemps dans une atmosphère exposée à l’eau (vapeur d’eau, condensation, goutelettes).
  • La plaque de plâtre hydrofuge évite les dommages : les risques de dégradation, de déformation et de dommages structurels du matériau disparaissent.
  • La plaque de plâtre hydrofuge assure une esthétique durable : l’intégrité structurelle du matériau, ainsi que son apparence, sont préservées malgré la présence d’eau.
     

5 bonnes pratiques pour savoir comment utiliser une plaque de plâtre hydrofuge

  • Déterminer le bon type de plaque hydrofuge : plusieurs modèles de plaques de plâtre existent. De couleur verte ou bleue, les plaques de plâtre hydrofuges doivent être adaptées aux contraintes techniques et budgétaires de chaque projet.
  • Opter pour la bonne installation : installer une plaque de plâtre hydrofuge s’apparente à la mise en œuvre d’une plaque de BA 13. Attention à respecter les spécifications du fabricant pour bénéficier de l’efficacité du dispositif.
  • Sceller les joints dans les règles de l’art : pour éviter toute infiltration d’eau à travers d’éventuels espaces ou fissures, il convient de réaliser ses joints entre les plaques avec du ruban et de la pâte à joint hydrofuge.
  • Réaliser des finitions adaptées : pour assurer la résistance à l'humidité de la plaque de plâtre hydrofuge, prévoir une peinture étanche ou tout autre revêtement mural, à condition qu’il soit également étanche.
  • Songer à la ventilation : l’accumulation d’humidité étant liée à une ventilation défaillante, il convient de poser un système de ventilation adéquat dans les zones humides.
     

Quelles sont les techniques de pose de plaque de plâtre hydrofugée ?

Une plaque de plâtre hydrofuge de type Placomarine® se pose aussi bien en cloison qu’en doublage sur ossature. Seule condition pour garantir ses performances, il convient d’utiliser les profilés et les accessoires Placo® préconisés lors de la mise en œuvre. Comparable à celle d’une plaque de plâtre BA 13, la pose d’une plaque de plâtre hydrofugée comporte toutefois quelques spécificités. 

Pose de plaques de plâtre hydrofuge : 4 choses à retenir

  • Une surface saine : avant d’installer une plaque de plâtre (BA 13 ou hydrofuge), la surface de pose doit impérativement être propre, sèche et plane. Attention, en cas de problème d’humidité déjà existant sur le mur, il convient de le traiter avant la pose.
  • Un cadre adapté : les montants et traverses utilisés pour la pose de plaques hydrofuges doivent résister à l’humidité.
  • Un vissage résistant : des vis spécifiques, conçues pour résister à la corrosion s’imposent pour la fixation des plaques de plâtre hydrofuges au cadre qui doit les recevoir.
  • Une application en phase avec les recommandations : à titre d’exemple, la plaque Placomarine® à visser vise des applications de type cloisonnement, doublage intérieur de mur (pas de pose en extérieur), gaine technique, habillage de mur. 
     

Quels sont les avantages et inconvénients de la plaque de plâtre hydrofuge ?

Les avantages de la plaque de plâtre hydrofuge incluent :

  • La résistance à l’humidité : la formation de moisissures et de champignons représente à la fois un risque sanitaire (ex : allergies) pour les occupants et un risque de dégradation des matériaux et du bâtiment. Les plaques de plâtre hydrofuges favorisent donc un air intérieur plus sain.
  • La durabilité qui permet de résister aux expositions à l’eau : même en cas d’expositions répétées à de l’eau ou à une atmosphère humide (salle d’eau, salle de bains…), les plaques de plâtre hydrofuges conservent leur intégrité structurelle.
  • La polyvalence d’utilisation (habitation, hôtel, hôpital…) : les plaques de plâtre hydrofuges sont exploitées aussi bien en construction résidentielle que commerciale ou publique.
  • La facilité de découpe et de mise en œuvre : découper et agencer des plaques de plâtre hydrofuges se révèlent plus accessibles que de mettre en œuvre des cloisons en carreaux de béton cellulaire ou de plâtre. 
     

Les inconvénients de la plaque de plâtre hydrofuge incluent :

  • Un coût plus élevé que celui d’une plaque de plâtre BA 13 en raison de la haute résistance à l’humidité qui garantit une solution pérenne. Il convient à ce titre d’opter pour une plaque de plâtre hydrofuge uniquement en cas de besoin.
  • Une pose plus technique par rapport à une plaque de plâtre de type BA 13 (ex : pose d’un enduit à joint hydrofugé) nécessitant une approche spécifique et des matériaux supplémentaires.

Quel prix pour la pose de plaque de plâtre hydrofuge en rénovation ?

Comme évoqué plus haut, la pose de plaques de plâtre hydrofugées s’avère plus onéreuse que la mise en œuvre de BA 13 traditionnel, en raison des propriétés techniques de ces produits conçus pour résister à l’humidité. Pour estimer au mieux le coût de votre projet, quelques critères doivent être étudiés.

3 critères capables d’influer sur le prix de la pose : les questions à se poser

  • S’agit-il d’une construction ou d’une rénovation impliquant la dépose de cloisons existantes ?
  • Une fois posées, les cloisons devront-elles accueillir une porte ?
  • Quelle finition sera apposée sur les cloisons (peinture, revêtement spécifique, enduit…) ?
     

Prix pour la pose de plaque de plâtre hydrofuge en rénovation

En moyenne, on considère que la pose de plaques de plâtre hydrofuges varie entre 55 et 75 € le m², autrement dit, sans dépose de cloison, création de porte et sans finition peinture.