5 produit(s)

ALS®

Mortier adhésif à base de plâtre pour la pose de complexes d'isolation thermique et de plaques de plâtre. Il s'applique sur tous les supports traditionnels secs, sains et dépoussiérés.

Mortiers - Placo®

Qu'est-ce qu’un mortier ?


Un mortier est composé de 3 éléments essentiels : un liant, un agrégat et de l’eau.

1.    Le liant est généralement du ciment (apprécié pour sa prise rapide et sa résistance), de la chaux, ou un mélange des deux.
2.    L’agrégat dans un mortier est le sable dont la granulométrie va varier en fonction des besoins spécifiques liés à la destination de l’application.
3.    L’eau est utilisée pour mélanger les deux premiers composants et va permettre l’obtention d’une pâte homogène.

Utilisé couramment pour réaliser des travaux en neuf comme en rénovation, le mortier sert à assembler et fixer des matériaux de construction tels que des briques, des blocs de béton, des pierres, des carreaux de carrelage, des carreaux de plâtre ou d'autres éléments similaires. 

La mise en œuvre du mortier se fait à l'aide d'une truelle ou d'une taloche.
Une fois en place, il durcit progressivement, créant une liaison solide et durable entre les matériaux. Il permet ainsi de réaliser de nombreux ouvrages comme des murs, des dalles, des sols carrelés, des enduits de façade, etc.

Quel mortier choisir et pour quel usage ?

Il existe une gamme variée de mortiers, offrant des propriétés et des performances spécifiques adaptées pour répondre à des besoins particuliers. Le choix du type de mortier va dépendre du type de matériau à assembler et des exigences du projet de construction.

Voici quelques-uns des principaux :

Le mortier de ciment : C'est le type de mortier le plus couramment utilisé en construction. Composé de ciment, de sable et d'eau, il offre une prise rapide, une résistance élevée et convient à la plupart des applications de maçonnerie.

Le mortier de chaux : Ce mortier est préparé à partir de chaux, de sable et d'eau. Il est utilisé pour des applications où la flexibilité et la perméabilité sont essentielles, ce qui en fait un produit de choix dans la restauration et la conservation de bâtiments historiques.

Le mortier bâtard ou mortier mixte : La particularité de ce mortier est d’être réalisé avec deux liants, chaux et ciment. Apprécié pour sa densité, il est particulièrement utilisé pour réaliser des enduits. 

Le mortier hydrofuge : Le mortier hydrofuge est spécialement formulé pour offrir une résistance accrue à l’eau et à l’humidité. Il est utilisé dans les espaces exposés à l’humidité intérieur comme en extérieur, où une protection contre la pénétration de l'eau est essentielle.

Le mortier colle : Comme son nom l’indique c’est un mortier adhésif spécialement conçu pour fixer et coller différents types de revêtements comme les carreaux, les panneaux, les briques ou les pierres sur des surfaces tels que les murs, les sols ou les plafonds.

Quel est le plus solide : mortier, ciment, ou béton ?

Le ciment est le liant, l'ingrédient de base utilisé pour fabriquer à la fois le béton et le mortier. Le mortier est un mélange de ciment, de sable et d'eau tandis que le béton est un mélange de ciment, de gravier et d'eau et c’est justement cette différence dans leur composition qui joue un rôle majeur dans leur résistance.

Le mortier a une résistance inférieure au béton. Son rôle est de sceller, coller, enduire, réparer, jointoyer. Principalement utilisé pour assurer la liaison et le renforcement entre les matériaux de construction dans des projets de maçonnerie (construction de murs, de cheminées...), il est également employé pour la réalisation de chapes ou la fixation d’éléments paysagers (bordures de jardin, pavés, dalles…).

Le béton, quant à lui, a une résistance plus élevée que le mortier en raison de la présence de granulats dans sa composition, ce qui en fait un matériau structurel essentiel. Capable de supporter des charges conséquentes, il est employé dans le gros œuvre pour la construction d’ouvrages importants tels que des fondations, des dalles, des piliers, des trottoirs, des routes, des ponts, ou encore des bâtiments.