Hero Image
Image
Logo La Fondation Placoplatre
Nous connaître
3 min

Principes et fonctionnement de la Fondation Placoplatre

Posté le 19.02.2021 - mis à jour le 17.09.2021

Créée en avril 2007, la Fondation d’entreprise Placoplatre s’est donnée comme mission de soutenir des initiatives locales en France, dans des domaines en lien avec les valeurs de l’entreprise et les métiers du plâtre.

1. Les principes

La Fondation Placoplatre soutient des projets sociétaux dans les domaines de :

  • La préservation de l'environnement,
  • La culture, 
  • L’insertion professionnelle, sur les territoires où rayonne Placoplatre.  

Ce soutien peut être :

  • Financier, comme une participation à l'achat de matériel ou le financement d'une étude ou d'un évènement,
     
  • Logistique, via l’organisation de visites des usines et des carrières de Placoplatre.

La Fondation Placoplatre privilégie les projets à proximité de ses sites industriels (usines et carrières), et intervient toujours dans le cadre de co-financement.
Elle n’a pas pour principe de contribuer à la globalité du budget estimé d’un projet. 

Ses actions se déroulent dans le cadre de partenariats avec des associations environnementales, culturelles, ou sociales, des entreprises d’insertion ou des Etablissements publics.

Elle est dotée d’un budget annuel de 250 000 € .

Agir pour un développement responsable

La Fondation Placoplatre soutient les initiatives environnementales et culturelles en privilégiant deux approches :

  • Préserver : protéger et valoriser la biodiversité (faune et flore),
    en collaboration avec les associations environnementales locales.
     
  • Parrainer : développer les manifestations culturelles et artistiques
    visant à pérenniser les savoir-faire locaux sur le thème du gypse et du plâtre.

Agir pour favoriser l’insertion professionnelle

La Fondation Placoplatre aide des structures qui favorisent le retour à l’emploi des personnes en difficulté. Elle s’appuie sur trois leviers :

  • La sensibilisation, la plus large possible, aux métiers qui recrutent ;
  • La formation, du lycée professionnel à la formation continue ;
  • L’insertion, afin d’aider les publics en grande difficulté à accéder à des formations professionnelles.

2. L’organisation et la gouvernance

Le responsable de mission 

Il assure le fonctionnement opérationnel de la Fondation Placoplatre.
Il sélectionne les projets, les instruit et élabore les conventions de partenariats. Il suit l’avancement des projets financés.

Le comité de pilotage 

Il se réunit 6 fois par an pour étudier les différents projets de mécénat financier soumis par le responsable de missions de la Fondation Placoplatre. Il décide du montant des aides à allouer à chacun de ces projets et propose éventuellement des pistes d’amélioration.

Il est composé de 10 personnes dont 7 collaborateurs aux compétences professionnelles diverses et 3 personnes externes à l’entreprise, choisis pour leur connaissance des métiers du plâtre et de l’isolation, des enjeux du développement durable et de l’insertion professionnelle.

Le conseil d'administration 

Il se réunit une fois par an sous la présidence de M. Hervé de Maistre. Il décide de l’orientation stratégique de la Fondation et veille à sa bonne gestion.
Il regroupe 7 personnes, 5 collaborateurs et 2 personnes externes à l’entreprise :

  • Le directeur de Placoplatre,
  • Le directeur industriel et des carrières et Président de la Fondation,
  • Le directeur des ressources humaines et trésorier de la Fondation,
  • La directrice juridique adjointe du pôle PPC de Saint-Gobain et secrétaire de la Fondation,
  • Le représentant du personnel,
  • Le directeur général de l’association Espaces,
  • Un compagnon plâtrier-staffeur-stucateur du Devoir, meilleur ouvrier de France, responsable de l’Institut supérieur des métiers du plâtre et délégué technique honoraire pour les Olympiades des métiers.

3. Les chiffres clés

En 2020 : 25 projets soutenus pour un montant total de 260 000 € de subventions accordées.
50% concernent des projets relatifs à la préservation de l’environnement, 33% des projets relatifs à l’insertion professionnelle et 17% des projets culturels.