Hero Image
Image
Visuel_mise_en_oeuvre_plafond
Isolation phonique
7 minutes min

Isolant phonique plafond : comment faire ?

Posté le 30.05.2024 - mis à jour le 13.06.2024

Comment fonctionne l’isolation acoustique d’un plafond ?

L'isolation acoustique d'un plafond vise à réduire la transmission des bruits aériens, tels que les voix, la musique ou les bruits de la circulation (automobile, aérienne), ainsi que des bruits d’impact, comme les pas ou les chocs, provenant des voisins du dessus, ou d'une pièce à une autre à l'intérieur d'un même bâtiment. Cette isolation est essentielle pour garantir le confort de vie dans les espaces intérieurs en limitant la propagation des nuisances sonores, tout en préservant l'intimité et la vie privée des occupants

 

Pour atteindre cet objectif, l'efficacité de l'isolation acoustique d’un plafond repose sur trois paramètres essentiels :  

  • Les propriétés acoustiques des produits et des systèmes utilisés sont fondées sur le principe de « masse-ressort-masse ». Cela implique l'utilisation de parois doubles, telles que des plaques de plâtre, séparées par un espace rempli d'un isolant phonique souple comme la laine de verre. Cette configuration permet d'absorber et de dissiper l'énergie sonore, réduisant ainsi la transmission des bruits.  
  • Une mise en œuvre dans les règles de l’art est indispensable pour garantir que les matériaux jouent pleinement leur rôle dans l'isolation phonique. Une cohérence des systèmes installés, conformément aux recommandations des fabricants, est essentielle pour réduire les bruits et éviter les courts-circuits acoustiques. 
  • Le traitement des points singuliers tels que les jonctions entre les parois et les matériaux de structure est également essentiel contre les bruits. Des solutions d'étanchéité et d'isolation adaptées doivent être mises en place pour assurer une continuité dans la barrière acoustique et empêcher la propagation des bruits indésirables à travers les points faibles de la structure.  

Comment insonoriser un plafond ? 

Pour isoler un plafond phoniquement, une méthode efficace consiste à créer un plafond suspendu ou faux plafond acoustique. Cette approche implique généralement l'utilisation de plaques de plâtre fixées sur une ossature métallique suspendue au plafond existant. L'espace vide ainsi formé, appelé plénum, est comblé par des isolants phoniques fibreux, en rouleaux ou sous forme de panneaux isolants, disposés de manière jointive sur l'ossature. Ces derniers agissent comme un amortisseur en suivant le principe de masse-ressort-masse, absorbant ainsi une partie des ondes sonores et réduisant leur propagation. 

 

Traditionnellement, un plafond suspendu est fixé au plancher intermédiaire à l'aide de suspentes métalliques rigides, qui peuvent conduire les vibrations et donc le bruit entre les étages. Pour améliorer l'isolation phonique du plafond, il est possible d'opter pour des suspentes anti-vibratiles, conçues pour atténuer les vibrations et réduire la transmission du bruit

 

Pour une isolation phonique optimale, on peut aussi envisager la mise en place d'un plafond autoportant. Dans ce cas, on vient fixer de mur porteur à mur porteur des ossatures longue portée, permettant ainsi de désolidariser le plafond suspendu du plancher du dessus. 

 

ATTENTION : Traiter uniquement le plafond sans prendre en compte les transmissions par les murs et les cloisons peut limiter l'efficacité globale de l'isolation phonique. Pour obtenir des performances significatives, il est impératif de prendre en compte l'isolation des murs également. Dans tous les cas, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour réaliser un diagnostic acoustique précis et choisir la meilleure solution adaptée à vos besoins spécifiques.

Comment choisir un isolant phonique pour plafond ? 

Pour choisir un isolant phonique adapté à votre plafond, plusieurs critères doivent être pris en compte pour garantir une efficacité optimale tout en répondant à vos besoins spécifiques. Tout d'abord, il est essentiel de déterminer l'origine des nuisances sonores que vous souhaitez atténuer, qu'il s'agisse de bruits aériens intérieurs ou extérieurs, de bruits d’impact ou encore de bruits d’équipements. En fonction de ces sources de bruit, les isolants phoniques présentent des performances différentes.  

 

Deux indicateurs clés peuvent vous aider dans votre choix :  

  • l'indice d'affaiblissement acoustique (Rw) pour mesurer la performance du complexe d'isolation et la réduction des bruits aériens d'une pièce à l'autre
  • l'indice Lw pour évaluer la réduction aux bruits de chocs et vibrations par une isolation au sol du plancher de l'étage supérieur,

Bon à savoir :  le coefficient d'absorption acoustique (αW) peut-être utilisé en complément afin de calculer la capacité de la paroi à réduire les faits de réverbérations. 

 

Ensuite, la méthode de pose de l'isolant est un autre aspect à considérer. Selon vos préférences et les contraintes de votre plafond, vous pouvez opter pour :  

  • des suspentes adaptées au support,
  • un faux-plafond, où une ossature est créée pour accueillir l'isolant en vrac, en rouleau ou en panneau. 

 

Enfin, le choix du matériau de l'isolant est déterminant pour une bonne isolation acoustique du plafond. Libre à vous d'opter pour l'isolant qui vous convent, en fonction de sa performance (Rw) dans l'ouvrage, votre affinité avec sa matière, qu'elle soit d'origine animale ou végétale, renouvelable et recyclable. Un autre critère, qui n'est pas des moindres, est la performance du complexe isolant que vous souhaitez atteindre. Autrement dit, ce n'est la nature de l'isolant qui fait la performance mais c'est la plaque. La qualité des plaques de plâtre est indispensable afin de limiter l'encombrement de votre isolation également. Par exemple, opter pour une Placophonique® BA13 plutôt qu'une BA 13 standard en complément de votre isolant vous permet de minimiser l'encombrement.

Quel est le meilleur isolant phonique et solutions Placo® pour un plafond ? 

Le choix du meilleur isolant phonique pour un plafond dépend de plusieurs éléments, notamment des besoins spécifiques de chaque projet et des préférences individuelles en matière d'isolation comme nous l’avons précédemment évoqué. 

 

Voici une sélection de solutions Placo® offrant les meilleures performances pour un plafond acoustique, incluant des matériaux à base de laine minérale, de laine végétale ou biosourcés : 

 

Solution IBR Phonic + Suspente Intégra2 Phonic Isover ou Cavalier dB-F STIL® F 530 Placo® + Placo® Phonique

 

Cette combinaison permet d’atténuer fortement les bruits de chocs et les bruits aériens avec des performances équivalentes à un plafond autoportant, et présente l’avantage d’être modulable en fonction de vos critères (performances, encombrement minimum, type d’isolant…). Elle se décompose de la façon suivante : 

 

L’isolant : 

 

L’ossature métallique : 

 

Le parement :  

 

Silvatone®, Silvatone® Duo & Silvatone® Trio 

 

Silvatone® Duo et Silvatone® Trio sont des plafonds décoratifs et acoustiques de la gamme Silvatone® qui se distinguent par leur excellente absorption acoustique, atteignant un coefficient d’absorption αW jusqu’à 1.

La dalle Silvatone® peut être associée à un matelas de laine minérale/végétale qui sera placé dans le plénum au dessus de la dalle. Silvatone® Duo se compose d'une dalle en laine de bois de 25 mm ou 35 mm, associée à une couche de laine de roche dont l’épaisseur varie entre 25 et 125 mm. Quant à Silvatone® Trio, il est constitué d’une couche de laine de roche prise en sandwich entre deux couches de laine de bois. 

Disponibles dans différentes dimensions et offrant une large gamme de couleurs, ces produits offrent une grande flexibilité ainsi qu'une résistance aux chocs et à l’humidité

Quel est le prix de l’isolation phonique d’un plafond ? 

Le prix de l'isolation phonique d'un plafond dépend de plusieurs facteurs, notamment la taille de la surface à isoler, les matériaux choisis, et le type de travaux nécessaires et l’accessibilité.  

En moyenne, le coût peut varier entre 35€ et 55€/m2 pour un plafond suspendu sur ossature métallique. Il est important de noter que des aides financières sont souvent disponibles pour encourager les projets de rénovation énergétique. Cependant, dans le cas de figure où vous réalisez seulement de travaux d'isolation acoustique, aucune aide financière vous est versée. Nous vous conseillons de profiter de vos travaux d'isolation thermique afin d'opter pour des solutions thermo-acoustiques et bénéficier de MaPrimeRénov' par exemple. Il est donc recommandé de se renseigner auprès des organismes compétents pour connaître les différentes options d'aide financière disponibles.