Hero Image
Image
Humidité
Humidité
8 minutes min

Comment mesurer le taux d’humidité d’une maison ou d’un appartement ?

Posté le 30.01.2024 - mis à jour le 14.06.2024

Moisissures, papier peint qui se décolle, mauvaises odeurs… Vous constatez de l’humidité dans votre maison ou votre appartement ?  Il est crucial de comprendre l’importance du taux d’humidité pour rendre votre maison plus saine et la préserver des problèmes d’humidité. Mais qu’est-ce que le taux d’humidité ? Comment cela affecte-t-il la santé des occupants et la pérennité du bâtiment ? Et surtout, comment mesurer et maintenir un niveau d’humidité adéquat dans sa maison ou son appartement ? 

Qu’est-ce que le taux d’humidité ?

Par définition, le taux d’humidité, ou degré d'hygrométrie, désigne la quantité de vapeur d’eau présente dans l’air. 
L’humidité dans une maison ou un appartement est tout à fait normal. La respiration et la transpiration des occupants, mais aussi les activités quotidiennes telles que cuisiner, faire la vaisselle, faire sécher du linge, prendre des bains ou des douches libèrent de la vapeur d’eau dans l’air. Il est donc habituel que le taux d’humidité soit différent d’une pièce à l’autre. 
Afin de garantir un environnement intérieur sain et confortable, il est essentiel de surveiller le taux d’humidité dans l’air, notamment dans les pièces humides (cuisine, salle de bain). 
 

Quels sont les effets de l’humidité sur la santé ?

Si à première vue, l'humidité excessive dans une maison ou un appartement peut paraître sans danger, elle a néanmoins des impacts néfastes sur la santé des occupants.

  • Développement des problèmes respiratoires : Lorsque l’humidité est excessive, elle crée un environnement propice à la prolifération de moisissures et de champignons dans l’habitation, pouvant déclencher ou aggraver des problèmes respiratoires. 
  • Aggravation des allergies : Les acariens se développent davantage dans des environnements humides, augmentant ainsi le risque d’allergies chez les personnes sensibles.
  • Inconfort général : Vivre dans une atmosphère humide peut donner une sensation de froid et générer un sentiment d’inconfort général, voire une baisse d’énergie ou une fatigue chronique. 
  • Impact sur la qualité de l'air : L'humidité excessive peut altérer la qualité de l'air intérieur, affectant le sommeil, le bien-être et la santé mentale des occupants.

Pour prévenir les problèmes de santé, il est donc crucial de maintenir un niveau d’humidité optimal dans votre logement.
 

Quel est le taux d’humidité idéal ?

Le taux d’humidité idéal pour un intérieur sain doit se situer entre 40% et 60% selon l’Ademe.
Si vous sentez que votre peau est sèche ou que vous avez les lèvres gercées, voire que des décharges électrostatiques apparaissent lors de simples gestes, c’est probablement que l’air intérieur dans votre maison ou appartement est trop sec. Le taux d’humidité, inférieur à 40 %, peut en effet causer des irritations des voies respiratoires, des problèmes de peau ou des désagréments au niveau des muqueuses. 
À l’inverse, si vous observez des gouttelettes d’eau sur les fenêtres, que les murs semblent humides au toucher et qu’une odeur de moisi se fait sentir, vous êtes de toute évidence face à un taux d’humidité supérieur à 60 %. 

Garder un équilibre entre ces deux extrêmes permet de maintenir un environnement intérieur sain et confortable, tout en limitant les risques pour la santé.
 

Comment calculer le taux d’humidité de sa maison ?

Pour mesurer l’humidité relative dans l’air, il faut se munir d'un hygromètre. L’utilisation de cet appareil permet de capter l’humidité relative de l’air (exprimée en %, avec une plage de mesure de 0 à 100 %) et l’humidité absolue (exprimée en grammes d’eau par mètre cube d’air humide).

Pour un calcul précis du taux d’humidité, il faut tout simplement placer l’appareil dans les différentes pièces de la maison - salon, chambres, cuisine, salle de bain, sous-sol. Certains modèles d’hygromètres sont dotés de fonctionnalités supplémentaires, telles que l’enregistrement des données sur une période donnée, la mémorisation des valeurs maximales et minimales d’humidité, et la connectivité à des applications pour une surveillance à distance. 
Ces fonctionnalités sont bien utiles pour surveiller régulièrement le taux d’humidité dans les différentes zones de son logement, et ainsi détecter rapidement les variations inhabituelles ou les zones présentant des niveaux d’humidité élevés. 

Que se passe-t-il lorsque le taux d’humidité n'est pas au niveau idéal ?

Outre les désagréments pour la santé des occupants, un taux d’humidité excessif peut également endommager la pérennité même de votre logement. En effet, une humidité excessive favorise l’apparition de taches et de moisissure au niveau des plafonds, également au niveau des murs et des sols. Si ces dommages altèrent l’aspect esthétique des surfaces, ils peuvent également à terme nuire à la solidité des matériaux de construction et générer des problèmes structurels.

En plus de problèmes structurels, un taux d’humidité excessif peut impacter votre consommation énergétique. En effet, il est plus difficile de réguler la température intérieure d’une habitation trop humide. En hiver, cette sensation de froid incite à augmenter la température, entrainant une consommation énergétique supplémentaire, et peut avoir des conséquences sur vos factures de chauffage.
 

Comment diminuer le taux d’humidité d’une maison ?

Dans le cas où votre habitation présente un problème d’humidité, il faut réagir immédiatement. Pour réduire le taux d’humidité de votre maison ou de votre appartement, nous vous conseillons de : 

  • Aérer régulièrement votre logement : Ouvrir les fenêtres quelques minutes deux fois par jour (généralement 10 minutes suffisent pour renouveler l’air d’une pièce sans en refroidir les murs) permet d’évacuer l’humidité accumulée et de renouveler l’air intérieur. Il faut en revanche, ouvrir les fenêtres après chaque activité générant de la vapeur d’eau (douche, cuisine par exemple).  
  • Activer votre VMC : Si vous possédez une VMC, vérifiez qu’elle est bien active. Pour ce faire, munissez-vous d’une feuille de papier toilette, approcher cette dernière face à la bouche d’extraction de votre ventilation. Si le bout de papier se colle à la grille, votre VMC est bien active. 
  • Préférer sécher son linge en extérieur : Afin d’éviter l’augmentation de l’hygrométrie ambiante de votre logement, il est préférable de sécher son linge en extérieur ou dans un local aéré.

 

Des travaux sont également nécessaires dans certains cas. En effet, nous vous conseillons de :

  • Installer une VMC performante : Un système de ventilation performant de type VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) permet d’extraire l’air humide des pièces d’eau et ainsi limiter la propagation de l’humidité dans l’ensemble de la maison si elle n’en est pas dotée. En favorisant une meilleure circulation de l’air, ce type de dispositif évite l’excès d’humidité et contribue à réduire les risques de condensation. 
  • S’assurer d’une existence d’isolation ou d’une isolation suffisante : L’absence d’isolation peut générer de la condensation sur les parois donnant sur l’extérieur en cas de forte différence de température entre l’intérieur et l’extérieur. Pour limiter l’humidité dans un logement, l’équation la plus efficace passe généralement par une isolation performante de l’enveloppe du bâtiment, associée à une bonne étanchéité à l’air (pour réduire les infiltrations parasites d’air) et une ventilation efficace pour éviter tout excès d’humidité de l’air ambiant (humidité générée par les occupants et leurs activités quotidiennes). L’épaisseur d’une bonne isolation dans le neuf est d’environ 160 cm soit R=5m².K/W, et de R=3,70m².K/W en rénovation afin de bénéficier des aides à la rénovation énergétique.

 

Il existe des produits hydrofuges souvent cités qui permettraient de traiter l’humidité. Nous vous conseillons tout de même de traiter le problème à la source car l’humidité refait toujours surface si elle est mal traitée et entraîne des moisissures. L’origine du problème peut être liée à un problème d’isolation, de fuite…

  • Produits hydrofuges de surface : À base de solvant ou à base d'eau, ils permettraient de lutter contre l'humidité due aux infiltrations d'eau sans empêcher les surfaces de respirer ;
  • Une peinture hydrofuge : La peinture anti-humidité serait un moyen efficace en cas de faible taux d'humidité, mais insuffisante pour des problèmes plus importants (infiltrations, remontées capillaires).  
  • Une plaque de plâtre hydrofugée : Les plaques de plâtre hydrofugées de niveau H1 procurent une haute résistance à l'humidité. Placo® propose sa gamme Placomarine® pour tous types d'ouvrages, dans les locaux humides.
  • La plaque Placo® Multiconforts : Avec sa résistance à l’humidité 5 fois plus élevée qu’une plaque BA13 standard, elle est parfaitement adaptée aux pièces humides. Cette plaque de haute densité intègre aussi la technologie Activ'Air® qui permet d’absorber le formaldéhyde de l’air ambiant. La plaque Placo® Multiconforts possède d’autres bénéfices. En effet, elle possède une robustesse permettant une résistance aux chocs du quotidien. La plaque est également phonique, offrant un confort acoustique. 

 

Si vous avez des problèmes d'humidité plus importants, il peut s’agir de désordres affectant le bâtiment et vous avez tout intérêt à faire appel à un professionnel spécialisé pour réaliser un diagnostic avant tous travaux d’isolation. Que ce soit pour l’isolation thermique par l’intérieur ou l’extérieur, l’isolation des murs ou de la toiture, le remplacement des portes et fenêtres, un professionnel de l’isolation saura vous conseiller et identifier les solutions les plus adaptées pour supprimer efficacement et durablement l’humidité dans votre logement. 

Si vous lui confiez les travaux, assurez-vous qu’il soit bien labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cela vous permettra de bénéficier des aides financières de l’État pour la rénovation énergétique, dont MaPrimeRénov’.
 

Vous souhaitez réaliser des travaux dans votre maison ou votre appartement humide ?

Maintenir un taux d’humidité adéquat dans votre logement est essentiel pour assurer votre confort, protéger votre santé et prendre soin de votre bien. En contrôlant régulièrement le taux d’humidité dans votre maison, vous saurez quelles solutions mettre en place pour garantir un environnement intérieur sain pour vous et votre famille.
Pour en savoir plus sur les différentes méthodes pour réduire le taux d’humidité et optimiser l’isolation thermique de votre logement, prenez contact avec nos conseillers experts de l’humidité .