Hero Image
Image
Isolation thermique
7 min

Isolation d'un plafond : les méthodes et les prix

Posté le 25.06.2024 - mis à jour le 25.06.2024

Vous cherchez à réduire votre consommation d'énergie et améliorer le confort thermique de votre logement ? L'isolation thermique d’un plafond est une solution efficace, que vous habitiez une maison ou un appartement. Il existe différentes techniques d'isolation des plafonds que ce soit pour isoler le plafond d’un garage, d’une pièce de vie ou d’un grenier. Retrouvez ici toutes les informations nécessaires et optez pour la solution travaux la plus appropriée pour votre habitation.

Pourquoi isoler votre plafond ? 

Selon l’Agence de la transition écologique Ademe, le plafond d’une habitation est la paroi par laquelle s’échappe le plus la chaleur, entre 7% et 10%. En effet, l’air chaud, plus léger, monte et se loge en grande partie sous le toit. C’est le cas notamment dans les maisons anciennes mal isolées.

Effectuer l’isolation d’un plafond consiste à installer un isolant thermique en dessous ou au-dessus du plafond. Ces travaux permettent de réduire les déperditions de chaleur, et donc de faire des économies immédiates sur les factures de chauffage, mais aussi d’améliorer l’isolation phonique. Résultat : votre espace de vie devient plus agréable et plus confortable
 

Comment isoler un plafond ? 

Il existe des solutions simples et efficaces pour isoler les plafonds d’une habitation :

 

  • Isolation par collage/ vissage : Il s’agit de fixer des panneaux d'isolants en polystyrène, souples ou rigides directement sur le plafond. Si cette technique est simple et abordable, elle peut légèrement réduire la hauteur sous plafond.
  • Isolation par plafond suspendu : Il s’agit d’installer un faux plafond sous le plafond existant et de glisser un matériau isolant entre les deux structures. Cette méthode est la plus courante si vous disposez d’une bonne hauteur de plafond (le volume de la pièce à vivre peut être empiété de 10 cm à 25 cm). 
  • Isolation par projection : Il s’agit d’appliquer une mousse isolante (polyuréthane) sur le plancher bas. Si cette méthode est d’une grande efficacité pour éliminer les ponts thermiques. En revanche, elle n'est pas recommandée si vous cherchez également une isolation phonique. 

 

Les solutions Placo® : 

 

  • Pour obtenir la meilleure performance, nous recommandons d'installer un plafond suspendu sur ossature métallique en utilisant des fourrures Stil® F 530 et des suspentes Stil®, en complément des plaques de plâtre. 
  • Le système Placostil® s’adapte parfaitement aux plafonds sous-bois ou métal, sous rampant sous béton ou encore sous plancher mixte acier-béton. Il peut recevoir tout type de décoration et de finition.
     
Plafond suspente_Placostil®

Quelles pièces faut-il isoler et avec quels matériaux ? 

Le choix de la technique d'isolation pour un plafond dépend de la pièce concernée et de vos besoins spécifiques. Souhaitez-vous isoler un garage du reste de l’habitation ? Une pièce de vie, un grenier ? Est-ce pour améliorer les performances thermiques du bâtiment ou réduire les nuisances sonores entre deux étages ? 

 

Isoler le plafond de la cave ou d’un sous-sol


Isoler le plafond d'une cave ou d'un sous-sol (en dessous du plancher bas) est essentiel pour limiter les pertes de chaleur, maintenir une température agréable et prévenir les problèmes d'humidité. En effet, ce type de pièces où il n’y a ni chauffage ni radiateur se refroidit rapidement, surtout en hiver. La technique la plus courante pour réduire les déperditions thermiques d’une cave ou d’un sous-sol est la pose de panneaux isolants, une solution simple et efficace compte tenu de l'espace disponible.

 

Isoler le plafond d’une pièce de vie ou situé entre deux étages


Isoler le plafond d'un salon, d'une cuisine ou d'une chambre à coucher permet de réguler la température à l'intérieur (isolation thermique), mais aussi de réduire les nuisances sonores (isolation acoustique), à condition d'utiliser des matériaux adaptés. Cela contribue ainsi à améliorer le confort général du logement.

 

Isoler le plafond du grenier


Savez-vous que selon l’Ademe, environ 30 % de la chaleur d’une maison s’échappe par un toit mal isolé ? Si vous ne souhaitez pas isoler directement le toit, une alternative consiste à isoler le sol du grenier s'il n'est pas aménagé. L'isolation par le plafond des pièces situées sous le toit est souvent utilisée pour les toits plats, appelés toits froids. Cependant, cette méthode n'est pas toujours optimale, sauf si le toit présente une hauteur limitée.
 

Avantages et inconvénients de l'isolation du plafond

Isoler un plafond comporte de nombreux avantages :

 

  • Des économies d’énergie : Une isolation efficace du plafond permet de réduire les pertes de chaleur vers le haut entraînant une réduction de la consommation de chauffage nécessaire en hiver. Résultat : des économies sur vos factures d'énergie jusqu’à 30% selon l’Ademe. 
  • Une amélioration du confort thermique : Une bonne isolation du plafond permet de limiter les échanges thermiques entre l'intérieur et l'extérieur et vous garantit un confort toute l'année, quelle que soit la saison.
  • La réduction des nuisances sonores : En plus de l'isolation thermique, l'isolation du plafond peut également contribuer à atténuer les nuisances sonores provenant de l'extérieur ou des pièces voisines et améliorer le confort acoustique à l'intérieur de votre habitation. 

 

Isoler un plafond comporte aussi quelques inconvénients :

 

  • Une perte de hauteur sous plafond : Les travaux d'isolation du plafond peuvent entraîner une perte de hauteur sous plafond et donner une impression de confinement dans certaines configurations.
  • La complexité des travaux : Les travaux d'isolation du plafond peuvent être plus complexes que ceux des murs ou des sols, en particulier dans les espaces déjà habités. Ils peuvent nécessiter une intervention plus délicate au niveau des installations électriques et des luminaires.
  • Un investissement initial important : Bien que l'isolation du plafond génère des économies d'énergie à long terme, elle peut nécessiter un investissement initial conséquent. Les coûts peuvent en effet varier en fonction de la méthode d'isolation choisie, des matériaux utilisés et de la complexité des travaux.
     

Combien coûte l’isolation d’un plafond ? 

Quelles les aides pour l'isolation de vos plafonds ?

Pour l’isolation de vos plafonds et vos travaux de rénovation énergétique, vous pouvez bénéficier des aides financières de l’État. 

  • Ma Prim’Renov : cette aide financière est accessible à tous les propriétaires et copropriétaires, quels que soient leurs revenus, qu'ils occupent le logement à rénover ou le louent. 
  • Les primes CEE : les primes CEE permettent aux fournisseurs d’énergie de financer une partie de vos travaux d’isolation. Le montant varie selon votre localisation et est soumis à certaines conditions ; 
  • La TVA à taux réduit : l’achat et la pose du matériel bénéficient d’un taux de TVA réduit de 5,5 % ;
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) : Vous pouvez emprunter une somme à taux zéro, sans condition de ressources, pour financer vos travaux d’isolation, sous certaines conditions ;
  • Le prêt Avance Rénovation (PAR) : Destiné aux ménages modestes, ce prêt permet de financer des travaux de rénovation énergétique. Son remboursement s’effectue en une seule fois, avec une garantie de l’État couvrant 75 % du montant du crédit ;
  • Les aides locales : Vous pouvez également bénéficier d’aides complémentaires proposées par les collectivités territoriales.

Pour profiter de ces aides, il est impératif de faire appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Sans cette certification, votre demande d’aide risque d’être rejetée.
 

Vous souhaitez isoler votre plancher et gagner en confort de vie ? 

La mise en œuvre d’une isolation thermique d’un plafond fait appel à des compétences techniques précises. Concrétisez vos travaux de rénovation énergétique et choisissant des solutions adaptées à votre logement. Contactez-nous !